Histoires

Blog du DG : Lorsque la Covid-19 affecte nos équipes

On le dit souvent, mais on gagne à le répéter : l’individu est au cœur de notre action et de tout ce que Medair entreprend.

Mais qui sont ces individus ? Il s’agit souvent des membres des communautés auprès desquelles nous intervenons. En Afghanistan, par exemple, mes collègues travaillent avec des groupes de mères, comme Lalma, qu’elles forment sur l’utilisation de rubans spéciaux permettant de déterminer si leurs enfants sont malnutris et s’ils doivent être reçus en consultation. Au Liban, mes collègues ont récemment participé à la réhabilitation du logement de Saad, qui avait été endommagé par l’explosion dévastatrice à Beyrouth, en août 2020. Aujourd’hui, ses fenêtres réparées ne laissent plus entrer la pluie et la nouvelle rampe d’accès lui permet de rejoindre son appartement plus facilement car une de ses jambes lui fait défaut.

Mais il s’agit aussi des membres de nos équipes. Lorsque la pandémie a été déclarée, notre mode de fonctionnement a dû changer du jour au lendemain. Il nous a fallu tout réorganiser pour continuer d’assurer nos services d’aide vitale tout en respectant les confinements nationaux. Trouver des moyens de communiquer sur l’importance du lavage des mains et de la distanciation physique dans des communautés qui ont un accès restreint à l’internet et aux réseaux téléphoniques n’a pas toujours été facile. En outre, il fallait mettre en place des mesures pour assurer la protection de notre personnel. Éparpillés à travers le monde, les équipiers des interventions Santé, essentiels à la gestion de la pandémie, sont fortement exposés au risque sanitaire.  Ce n’est que lorsque notre personnel est protégé que nous pouvons être en mesure de limiter la transmission du virus au sein des communautés vulnérables et de continuer d’assurer des services essentiels auprès des populations affectées par la pandémie.

Kimberly, qui était directrice de notre programme en Irak lorsque la pandémie a été déclarée,  dirigeait à l’époque une équipe dont plusieurs membres, un peu partout dans le pays, étaient tombés malades avec suspicion de Covid-19. Combien elle était inquiète pour ses collègues ! Le système de santé irakien est très fragile et le confinement national limitait sérieusement l’accès aux soins de santé en cas de besoin.

Les membres de nos équipes qui étaient en bonne santé se sont alors chargés de contacter ceux qui étaient malades. Ils effectuaient le suivi de leurs symptômes, les appelaient régulièrement pour prendre de leurs nouvelles, vérifiaient que les membres de leur famille n’avaient pas développé de symptômes, etc. Ces appels duraient parfois des heures. Outre la barrière de la langue, le réseau téléphonique n’était pas toujours stable et il fallait souvent rappeler les personnes plusieurs fois. Le suivi des symptômes était effectué par le biais de SMS, d’emails, par Skype, ou encore sur fichier Excel. Toutes ces sources d’information devaient être alors compilées pour permettre à Kimberly de prendre des décisions stratégiques sur l’orientation des programmes et sur la remise à plus tard, ou non, de certaines activités. Cette manière de faire était compliquée et n’était, à l’évidence, pas durable.   

En collaboration avec Dominika, notre Conseillère en Innovation, Kimberly a eu l’idée de développer une appli qui permettrait non seulement aux équipiers de Medair de consigner et de suivre les symptômes du virus, mais aussi de gérer les protocoles et le respect de ces protocoles par le personnel, ainsi que toute communication relative au virus. L’appli, intitulée Ready2Report (R2R), ouvrirait un canal de communication sécurisé entre les équipiers en isolement et leur superviseur direct, et produirait un « diagnostic » en temps réel de ces personnes isolées sur la base des tests Covid récents, du nombre de jours en isolement, et d’autres données clé. Les rapports alors générés permettraient à la direction de prendre des décisions éclairées quant aux projets et aux équipes. Ils permettraient aussi de suivre les indicateurs liés aux protocoles de Medair (comme par exemple, le nombre de jours qu’il faut attendre avant de permettre à un équipier de reprendre le travail après sa guérison).

Lorsque Medair a quitté l’Irak à la fin de l’année 2020, Kimberly a fondé riskDelight LLC, une société d’innovation et de technologie basée à Atlanta, aux États-Unis. Ensemble, Medair et riskDelight ont soumis une demande de financement au fonds d’innovation de Chaîne du Bonheur dans le but de développer l’appli R2R. Le financement obtenu, nous avons mis sur pied une équipe composée de travailleurs humanitaires expérimentés, spécialisés dans les RH, la santé, l’informatique et l’innovation. Cette équipe a conçu l’appli de telle manière qu’elle nous aidera à mieux gérer et mieux répondre aux cas de Covid dans nos équipes. Actuellement au stade final de son développement, l’appli sera testée sur le terrain au mois de février, dans deux de nos pays d’intervention.

Nous nous réjouissons du potentiel que représente l’appli. Aujourd’hui, son objectif est la gestion de la Covid-19, mais qui sait comment nous pourrons, à l’avenir, la décliner pour répondre aux autres besoins lors de réponses d’urgence. Une fois qu’elle est déployée et fonctionnelle, rien ne nous empêchera de l’utiliser lors d’autres épidémies comme Ebola (car nous sommes intervenus contre ce virus en Sierra Leone et en République démocratique du Congo) ou les cas grippes très contagieuses (comme l’épidémie de H1N1 qui a bouleversé le monde il y a quelques années). Nous avons bon espoir que l’appli sera utile pour tout autre acteur humanitaire luttant contre des épidémies virales.

Alors oui, les individus sont au cœur de notre action, y compris nos équipiers. La Covid-19 nous a forcés à réfléchir activement et rapidement afin d’adapter nos programmes et limiter le risques de transmission du virus. L’appli Ready2Report nous permettra de prendre ces décisions encore plus rapidement, et plus efficacement, et de veiller à ce que notre ressource la plus précieuse, notre personnel, soit protégé. Par extension, nous pourrons alors préserver les personnes pour lesquelles nous œuvrons chaque jour, comme Lalma et Saad.

Car elles sont la raison pour laquelle nous existons.


Le développement de l’appli Ready2Report est financé par Chaîne du Bonheur.

Ce contenu a été élaboré à partir de ressources recueillies par le personnel de Medair sur le terrain et au siège. Les points de vue qui y sont exprimés n’engagent que Medair et ne reflètent en aucun cas l’opinion officielle d’autres organisations.