Histoires

Adaptation de l’aide en espèces lors de COVID-19

Alors que l'impact du COVID-19 se faisait sentir dans les pays développés, chaque programme de Medair s’est adapté pour prévenir la propagation du coronavirus dans les communautés déjà touchées par la crise.

Tous les aspects de notre travail ont été affectés. La pandémie a forcé nos équipes dans le monde entier à reconsidérer leur façon d’interagir avec les communautés.

En Afghanistan, les activités « argent contre travail » devaient commencer dans les hauts plateaux du centre en avril. Les gens devaient travailler à proximité, construire des tranchées et des barrages pour éviter les crues soudaines lors de la fonte des neiges en altitude et pour aider le sol à retenir l’eau précieuse pour que les cultures puissent pousser. Afin de protéger la santé du personnel et des participants, nous avons pris la décision difficile de ne pas conduire ces activités comme elles étaient prévues initialement.

 

L’annulation totale des activités affecterait les participants qui attendaient plusieurs mois de revenus. Les prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité pour les ménages avaient commencé à monter en flèche en raison des pénuries liées au COVID-19. L’équipe projet en Afghanistan est passée à une « aide inconditionnelle en espèces » pour s’assurer que les familles puissent recevoir les revenus qu’elles attendaient. Une fois que les activités pourront à nouveau être menées en toute sécurité, les initiatives « argent contre travail » pourront être mises en œuvre et apporteront des avantages durables à l’ensemble de la communauté.

L’assistance en espèces en tant que forme d’aide humanitaire est devenue populaire en raison de sa flexibilité et de son efficacité prouvée pour répondre aux besoins des populations dans des situations d’urgence. L’apport d’argent liquide préserve la dignité de l’individu, en permettant à chaque personne ou famille de donner la priorité à ses besoins les plus importants et de décider comment y répondre au mieux. Lorsque les ressources sont disponibles au niveau local, l’aide en espèces peut stimuler l’économie et aider les communautés à se remettre sur pied plus rapidement.

C’est pour ces raisons que Medair a fait appel à l’aide en espèces comme une réponse de choix dans plusieurs situations d’urgence – soit par une approche transactionnelle comme les actions « argent contre travail », « argent contre nourriture » ou « argent contre santé », soit simplement par une aide en espèces inconditionnelle à usages multiples.

Dominika Bednarova, la conseillère en innovation humanitaire et en argent liquide de Medair, affirme que les projets « argent contre travail » sont « gagnants » pour les communautés.

Non seulement les projets « argent contre travail » fournissent un revenu aux participants, mais des communautés entières en bénéficient. Par exemple, grâce à un tel projet, une communauté peut construire un pont, réparer les infrastructures après une catastrophe ou construire une école. C’est au cœur de toute initiative « argent contre travail » – elle doit bénéficier à l’ensemble de la communauté ».

En RD Congo, un projet « argent contre travail » récemment achevé a permis à une communauté isolée d’accéder plus facilement aux soins médicaux et à l’aide humanitaire, grâce à un nouveau pont. Auparavant, le seul moyen d’accéder aux services de santé de la ville la plus proche, Hombo, était de traverser un dangereux pont de fortune sur une rivière en crue. Cela a été l’occasion idéale pour Medair d’appliquer son expertise en matière d’infrastructure et de mettre en œuvre un projet global et inclusif en y ajoutant l’élément « argent contre travail ».

Connie Smith, directrice adjointe de notre programme en RD Congo, explique que l’équipe a travaillé en étroite collaboration avec les membres de la communauté pour inclure les personnes les plus vulnérables et les plus marginalisées de celle-ci.

Pont
Convaincue, Connie espère développer à l’avenir davantage de projets « argent contre travail » en RD Congo. « J’espère mener encore plus de projets comme celui-ci. C’est un excellent moyen d’impliquer la communauté locale ».

 

Selon le réseau de partenariat pour l’apprentissage de l’argent liquide, les gouvernements et organisations humanitaires accordent la priorité à l’argent liquide dans de nombreux contextes car il permet de poursuivre l’aide tout en réduisant le risque de transmission. Il agit également comme un stimulant économique, une approche adoptée également par de nombreux pays développés.

 

En attendant que la pandémie actuelle soit sous contrôle et que les communautés puissent reprendre une vie normale, Medair continue d’adapter ses programmes et d’examiner les possibilités d’aide en espèces comme moyen d’avancer pour les personnes qui luttent contre la crise en plus du COVID-19.

Avez-vous les compétences et l’expérience nécessaires pour être travailleur humanitaire ? Découvrez avec qui nous travaillons ou inscrivez-vous pour recevoir de nouvelles alertes d’emploi par e-mail. Incluez « Medair Lives » dans vos préférences de communication et recevez des épisodes exclusifs de notre nouvelle série vidéo  » en coulisses  » !