Histoires

COVID-19 : Nous sommes là pour vous

La pandémie du COVID-19 fait des ravages dans toutes les régions du monde, et elle affecte chacun différemment : peur, deuil, panique… Il semblerait que nous soyons en pénurie d’espoir.

Vous avez l’habitude de soutenir Medair, de venir en aide aux populations qui en ont besoin, et je vous en suis très reconnaissant. En tant qu’organisation, nous ne pensons pas seulement aux communautés vulnérables auprès desquelles nous intervenons chaque jour, mais nous pensons aussi à vous.

Certains d’entre vous sont sur le front de cette crise sanitaire : vous continuez de vous occuper des personnes vulnérables dans le cadre de la réponse internationale. Nous sommes vraiment reconnaissants pour chaque personnel de santé qui s’est engagé face à cette pandémie. Je pense aussi au personnel santé de Medair qui travaille dans des communautés reculées et fragiles, où l’impact du coronavirus est tragique. Certains pays ne diffusent pas encore d’informations sanitaires publiques pour prévenir leurs citoyens de la situation et les aider à s’en prémunir.

Unis à travers le monde

Nous faisons face à cette crise ensemble, unis à travers le monde, à une époque où la division est le maître mot. Nous fixons notre attention sur l’essentiel : les personnes que nous aimons, notre santé, et la possibilité de nous retrouver librement.

Comme la plupart d’entre vous, je reste à la maison avec ma famille. En Suisse, même si nous sommes incommodés par la situation et inquiets face à son évolution, nous avons accès à tout ce qu’il faut. Qu’en est-il des populations vulnérables dans les pays où Medair intervient ? Comment pratiquer la distanciation sociale lorsqu’on vit dans un camp de réfugiés surpeuplé ? Comment se laver les mains régulièrement lorsqu’il n’y pas suffisamment d’eau ou de savon ? Comment se faire dépister lorsqu’il n’y a pas de centre de santé ? L’ampleur et l’impact de cette pandémie ne sont pas encore visibles mais il est certain que les communautés vivant dans les pays les plus fragiles souffriront de manière disproportionnée. Encore une fois.

En République démocratique du Congo, nous fêtions tout juste la fin du virus Ebola : le dernier patient quittait le centre de traitement. Un jour plus tard, le premier cas de coronavirus du pays était confirmé. Notre équipe fait le maximum pour continuer d’agir auprès des communautés, gouvernements locaux et structures de santé afin de les aider à se préparer, à gérer et à surmonter cette nouvelle épidémie.

Restons en contact

Les compétences du personnel santé de Medair incluent, entre autres, la gestion des épidémies, le soutien psychosocial durant les crises, et la promotion de la santé et de l’hygiène. Nous sommes à votre écoute et aimerions pouvoir vous aider. N’hésitez pas à nous adresser vos questions et vos remarques, et à nous donner de vos nouvelles.

Même si le virus n’est pas encore contenu, nous pouvons lutter contre la solitude. Il est important de rester en contact avec nos proches. Renforçons nos liens de solidarité, soutenons-nous mutuellement et travaillons dans un esprit d’unité. Nous viendrons à bout de cette crise ensemble.