EN EXCLUSIVITÉ | Histoires | Histoires

Simple mais efficace : des actions préventives pour contrer les risques prévisibles

Une longue ligne droite se profile à l’horizon séparant terre et ciel, telle une vue sur l’océan. Mais au lieu de vagues bleues et rugissantes, de la terre brune, craquelée à l’infini. Des structures couvertes de bâches blanches meublent l’espace. Des tentes servant d’abri temporaire aux personnes cherchant refuge et sécurité au cœur de ce territoire aride qui les entoure. Près de 23 430 personnes vivent dans le camp de réfugiés de Tunaydbah dans l’est du Soudan1.

Ce sont les conflits qui les ont poussés à se réfugier ici.

Ici, à Tunaydbah, ces personnes sont à l’abri des conflits imprévisibles. De nombreuses organisations œuvrent pour répondre à leurs besoins et rendre leurs vies plus confortables. Les travailleurs humanitaires s’associent pour fournir des services essentiels, et notamment des soins de santé, de l’eau et des services d’assainissement, des douches, des abris, de la nourriture et plus encore.

Medair fait partie des quelques organisations qui interviennent dans les crises causées par des conflits.

Il ne fait aucun doute que la terre aride n’absorbera plus l’eau provenant des pluies saisonnières. Nous pouvons prédire l’impact des pluies lourdes, des inondations, et des vents violents qui entraînent l’effondrement des tentes et structures à cause de l’instabilité du sol au sein du campement. Nous pouvons prédire qu’un campement inondé entravera l’accès aux services essentiels et que l’eau stagnante contribuera aux maladies hydriques et augmentera les risques sanitaires.

La pluie est imminente, mais son impact ne doit pas forcément être destructeur.

Le programme de réduction des risques liés aux catastrophes (DRR) vise à amoindrir l’impact des catastrophes au sein des communautés pour en réduire la gravité.

Il n’est pas toujours possible de prévenir les risques entièrement mais en les mitigeant, ils seront moins sévères. Pour éviter que les pluies n’endommagent les structures et ne touchent les personnes au sein de la communauté Tunaydbah, Medair s’est associée à des membres de la communauté pour construire 29 km de micro-drainage afin que l’eau soit rapidement redirigée vers un plus grand réseau de drainage. Dans le campement de réfugiés Tunaydbah, le drainage se fait via un réseau de canaux ; un ensemble de petits fossés qui conduisent vers des canaux plus larges et profonds pour que l’eau s’écoule vers les égouts principaux.

Camp Tunaydbah après la pluie de mai 2021, et le même camp

à la suite des pluies du mois d’août, une fois le micro-drainage mis en place

« L’intervention de Medair est à la fois modeste et efficace à tous les niveaux », affirme Patricia Gomez, Conseillère en Abris & Campements Medair. « Sur un plan technique, le micro-drainage fonctionne bien, utilisant l’inclinaison à son avantage. Nous avons collaboré avec la communauté pour être sûrs d’obtenir leur soutien et leurs retours. Lorsque les pluies diluviennes sont arrivées, nous avons pu observer les fruits de notre labeur : l’eau s’évacuait rapidement et la population était protégée des inondations. »

L’engagement de la communauté au sein de la DRR contribue à l’augmentation de sa résilience. À Tunaydbah, les réfugiés volontaires se sont chargés d’assurer la coordination entre les dirigeants des différents secteurs du campement. Un système de soutien financier a permis à un groupe de femmes et d’hommes de participer à la construction du système de drainage. La sensibilisation à l’importance de cet effort a été renforcée et s’est répandue au sein de la communauté lors des réunions hebdomadaires.

Lorsque la pluie est arrivée, le système de micro-drainage a permis l’évacuation rapide de l’eau des tentes et des installations et a facilité la circulation au sein du campement. Medair a depuis cédé la gestion du système de drainage aux dirigeants de la communauté et ce sont ces mêmes personnes qui se chargeront de son entretien.

La réduction des risques liés aux catastrophes peut sauver des vies et alléger la souffrance des personnes vivant dans la précarité. Il s’agit d’un exemple d’intervention simple mais efficace, et un rappel que la DRR peut servir à la fois pour les interventions d’urgence et de reconstruction ainsi que pour les prochaines étapes du développement.

1Mise à jour de la situation d’urgence en Éthiopie. UNHCR, 31 Décembre 2021.

 


Ce projet a été financé par de généreux donateurs privés.

Ce contenu a été produit à partir de ressources recueillies par le personnel de Medair sur le terrain et le personnel du siège social. Les opinions exprimées dans ce document n’engagent que Medair et ne doivent en aucun cas être considérées comme reflétant l’opinion officielle de toute autre organisation.