Histoires

L’information, moyen de lutte contre le Covid-19

Je peux lire l’inquiétude dans les yeux de mes collègues lorsqu’ils me racontent les rumeurs qui se propagent comme des feux de brousse parmi les communautés.

« Est-ce que c’est vrai que les gens peuvent tomber raide mort ? »

« Est-ce que c’est vrai que boire du jus de citron tue le virus ? »

Je peux lire l’inquiétude dans les yeux de mes collègues lorsqu’ils me racontent les rumeurs qui se propagent comme des feux de brousse parmi les communautés. Le virus du Covid-19 a gagné le Moyen-Orient, et c’est là que nous sommes, dans les Hauts-plateaux du Centre de l’Afghanistan. Depuis son bureau localisé ici, Medair achemine de l’aide aux villages les plus isolés de l’Hindou Kouch, une vaste chaine de montagnes escarpées.

Je suis infirmière. Quand une pandémie de cette envergure surgit, je sais que le partage d’informations sûres et simples à retenir peut être très efficace. Je veux m’assurer que chaque membre de notre personnel est en possession des dernières informations pour que l’on puisse communiquer de façon cohérente des messages de prévention et d’espoir à toutes les personnes auprès desquelles nous intervenons.

Lors d’une des premières réunions d’information avec les chauffeurs et les gardiens que Medair emploie, nous avons parlé des facteurs de risque pouvant rendre une personne plus vulnérable au Covid-19 qu’une autre. Nous avons également abordé une des premières grandes découvertes scientifiques, à savoir que les enfants étaient moins susceptibles de développer des symptômes graves. Un de nos chauffeurs a été tellement soulagé de l’entendre qu’il a immédiatement appelé sa femme pour lui dire la bonne nouvelle. Depuis le début de l’épidémie, elle craignait que l’étrange plaie qui sévissait, et dont elle n’avait entendu que des rumeurs, allait lui prendre tous ses enfants.

Un véhicule Medair se rend dans une communauté reculée des Hauts-plateaux du Centre de l’Afghanistan (2019).

Dans les villages reculés où les équipes Nutrition et EAH (eau, assainissement et hygiène) de Medair interviennent, tous les membres du personnel, même les non médicaux, sont briefés sur l’évolution de la situation. Partager les bonnes informations et mettre fin aux fausses rumeurs qui ont le potentiel de nuire est désormais le travail de tout le monde. Les équipiers qui distribuent des paquets de savon aux familles en profitent pour les sensibiliser sur les bonnes techniques du lavage des mains et sur la distanciation physique. Les équipes mobiles de nutrition forment des bénévoles locaux sur les dernières recommandations afin de ralentir la propagation du virus et de préserver la santé des familles.

Un de nos bénévoles nous a raconté que les gens reprenaient confiance en eux quand ils comprenaient qu’il existait des gestes et des comportements simples pour éviter la contamination au Covid-19.

« Au début, les gens avaient très peur. Ils me demandaient si c’était vrai que l’on pouvait guérir du virus en buvant du thé noir ou en brûlant certaines racines et en inhalant les fumées. En leur montrant les images que Medair m’avait données, je leur ai expliqué que ce qui était important, c’était de se laver les mains correctement et de ne pas toucher les autres. Maintenant, les gens se sentent mieux parce qu’ils peuvent facilement appliquer ces techniques. »

Une mère et son enfant dans les Hauts-plateaux du Centre de l’Afghanistan.

Notre équipe en Afghanistan lutte contre les rumeurs, les mythes et les idées fausses qui circulent sur le coronavirus, et explique au moyen d’informations simples et avérées comment ralentir la propagation du Covid-19. Ces informations redonnent un espoir aux familles vulnérables vivant dans ces zones reculées : l’espoir qu’elles sont capables de se protéger elles-mêmes.

Ensemble, la vulnérabilité fait place à la stratégie et la peur, à la connaissance.


 

Medair est une ONG humanitaire internationale qui offre une aide d’urgence et des services de reconstruction aux familles affectées par les catastrophes naturelles, les conflits et d’autres crises. Medair intervient à l’heure actuelle dans 12 pays.

Ce contenu a été élaboré à partir de ressources recueillies par le personnel de Medair sur le terrain et au siège. Les points de vue qui y sont exprimés n’engagent que Medair et ne reflètent en aucun cas l’opinion officielle d’autres organisations.