5 choses étonnantes à propos de la vie d’un travailleur humanitaire

Le travail humanitaire est plein de surprises. Le mélange d’origines culturelles, de milieux de vie et de types d’activités amène son lot de défis et de joies imprévus qui font partie du métier.

Le travail humanitaire est plein de surprises. Le mélange d’origines culturelles, de milieux de vie et de types d’activités amène son lot de défis et de joies imprévus qui font partie du métier.

Nous avons demandé aux membres de notre équipe internationale en RDC ce qui les a le plus surpris à propos de la vie d’un travailleur humanitaire et voici ce qu’ils ont répondu :


JAMAIS JE N’AURAIS IMAGINÉ APPRÉCIER AUTANT LE VOLLEYBALL

« Le travail humanitaire est stressant. Il est donc important de trouver quelque chose à faire pour se détendre et déstresser. Heureusement, notre équipe en est consciente et organise des activités comme la course à pied, des jeux de société et une équipe de volleyball !

En plus d’être une excellente façon de recharger ses batteries après une journée de travail stressante, ces activités permettent souvent de faire tomber les barrières sociales, en instaurant un climat de confiance et en créant des liens forts entre collègues de cultures et d’origines différentes. »

Conner W., 26 ans


C’EST DIFFÉRENT DE CE QUE L’ON VOIT À LA TÉLÉ

« Souvent, les quelques reportages que nous voyons au sujet de pays comme la RDC montrent le conflit, les déplacements de populations et la souffrance. Si c’est malheureusement la réalité dans plusieurs régions et la raison pour laquelle Medair intervient ici, j’ai également été frappée par la beauté naturelle de ce pays. Les paysages du Nord Kivu, en particulier, se composent de montagnes et de forêts vertes luxuriantes, d’un ciel immense et de plusieurs lacs ! Le contraste est saisissant avec les images montrées à la télévision. »

Marielle G., 52 ans