Vous visitez Medair International  Medair est aussi disponible dans votre pays
Visiter Medair États-Unis

Waded, 79 ans, est un ancien professeur émerveillé par l’importance que l’éducation peut revêtir dans la vie des enfants. Grand voyageur, il a passé beaucoup de temps en Europe où ses trois enfants exercent les professions de médecin et d’ingénieur. Lui et son épouse se sont rencontrés à l’école primaire et ne se sont dès lors plus quittés.

Waded fait également partie des deux millions d’Irakiens déplacés qui ont quitté leur domicile à la suite de nombreuses années de conflit.

Une rude épreuve

Lorsque les combats ont fait irruption à Hawija, Waded et son épouse Sameera ont été contraints de fuir en lieu sûr. Après des heures de marche, ils ont atteint un centre temporaire mis sur pied pour accueillir les habitants de cette ville.

Très pénible à l’âge de Waded, ce long périple à pied a mis Sameera à rude épreuve, elle qui avait déjà des difficultés à marcher en raison d’un important œdème des jambes. Quand elle a eu du mal à avancer, deux hommes ont proposé de la porter sur une partie du trajet, mais malgré leur aide, elle est arrivée épuisée et endolorie.

Trop souvent oubliées

Les personnes âgées sont parmi les plus oubliées dans les situations d’urgence. Leurs besoins sont uniques et exigent souvent une réponse plus adaptée que la prise en charge typique offerte par les travailleurs humanitaires.

Bon nombre de personnes âgées sont aux prises avec des problèmes de santé chroniques qui nécessitent un accès régulier aux médicaments et aux traitements. D’autres gèrent leurs handicaps dans un nouveau contexte de vulnérabilité. Malheureusement, certains membres âgés de la famille sont séparés de leurs proches lors d’une catastrophe naturelle ou lorsqu’ils sont forcés de fuir leur foyer en raison d’un conflit.

Alors que le temps presse et que des vies sont en jeu, les premiers intervenants doivent se concentrer pour offrir une aide d’urgence à grande échelle, soit au plus grand nombre de personnes possible afin de sauver un maximum de victimes. Malheureusement, cela signifie que les besoins plus spécifiques ne sont parfois pas pris en charge.

Nos équipes le savent et s’efforcent de répondre à ces besoins « invisibles » partout et de toutes les façons possibles – parce que nous croyons que chaque vie est précieuse, même celle des personnes difficiles à secourir.

Collaborer au service des autres

Waded et son épouse Sameera, tous deux âgés de 79 ans.

Waded et Sameera ont marqué les esprits au sein de l’équipe Medair en Irak, en raison de l’amour infaillible qu’ils se portent. Pendant leur séjour au centre temporaire, ils ne se sont guère éloignés l’un de l’autre.

« C’est mon âme sœur », nous raconte Waded. « Je suis tombé amoureux d’elle à l’école primaire et mon amour est toujours intact. Je ne veux jamais me séparer d’elle. »


L’Irak a accueilli plus de 250 000 réfugiés syriens, alors qu’il est lui-même en proie aux conflits et à une importante crise de déplacement interne. Fin 2017, l’Irak était le quatrième pays comptant le plus de déplacés internes au monde. Si vous souhaitez soutenir d’autres familles comme celle de Waded et Sameera, faites un don du montant de votre choix dès aujourd’hui. Vous pouvez aussi devenir donateur mensuel pour apporter un soutien continu aux réfugiés et aux personnes déplacées en leur fournissant des abris, des produits d’hygiène, des articles ménagers et des services de santé.