Vous visitez Medair International  Medair est aussi disponible dans votre pays
Visiter Medair États-Unis

Les progrès technologiques ont permis d’améliorer la façon dont Medair et d’autres organisations humanitaires viennent en aide aux personnes dans le besoin. Parmi les innovations utilisées figurent les drones, les outils d’analyse de données et les technologies de communication de l’information comme les téléphones portables servant aux transferts monétaires. L’essor de ces technologies a permis d’optimiser les communications, l’évaluation des besoins et la collecte de données, en particulier dans les régions isolées et instables.

Voyant la technologie investir le milieu de l’aide humanitaire, l’équipe Medair basée au Soudan du Sud a décidé de mettre en œuvre une collecte électronique de données au moyen de smartphones, à la place des méthodes manuelles sur papier.

« Le principal défi c’est que l’équipe d’urgence se rend principalement dans des endroits dépourvus d’électricité et d’internet, au sein de communautés qui nous rencontrent pour la première fois » explique Edwin Ogendi, responsable du suivi, de l’évaluation et de l’apprentissage.

Medair a recruté des enquêteurs parmi la population locale, mais nombre d’entre eux ont d’abord dû apprendre à utiliser des smartphones. « Au départ, je n’étais pas certain que la technologie allait être acceptée, » raconte Edwin, « mais ils étaient heureux d’apprendre. Ils ont immédiatement compris les avantages que l’utilisation de smartphones allait représenter. »

La technologie reste toutefois tributaire de la qualité de la communication humaine. Pour retracer les événements au Soudan du Sud, par exemple, les membres de l’équipe chargée du suivi, de l’évaluation et de l’apprentissage emploient des techniques de narration traditionnelles afin de déterminer l’âge des enfants de moins de cinq ans. « Comme la majorité des enfants ne possède pas d’acte de naissance, nous établissons une chronologie d’événements intervenus au cours des 59 derniers mois, » explique Edwin. « La récolte des arachides, le décès d’un chef, un vol de bétail ; toutes ces choses sont ajoutées à la chronologie. Parfois il y a des désaccords sur les moments où les choses se sont produites, mais le processus reste très amusant. Pendant l’enquête, l’équipe demande aux mamans de situer la naissance de leur enfant par rapport à ces événements. »

Une enquêtrice utilise le logiciel Open Data Kit pour réaliser une enquête à Aweil, au Soudan du Sud

Dès la fin de la première enquête, les avantages étaient évidents. L’utilisation de smartphones nous a permis de gagner 15 minutes en moyenne par ménage pour la collecte de données, et en quelques minutes, les résultats collectifs étaient visibles, alors qu’avec la saisie manuelle des données, il nous fallait plusieurs semaines pour tout synthétiser. Les économies de coûts ont été substantielles également — les registres ne doivent plus être imprimés, stockés et transportés.

« Dans la mesure où l’individu est au cœur de nos actions, il est essentiel d’améliorer la manière dont nous recueillons les informations. Nous devons disposer de données de bonne qualité pour décider du type de l’aide à mettre en place » complète Edwin.