Syrie : Renaître des décombres

21 mars 2018

Syrie : Renaître des décombres

Leen, 12 ans, était à l'école quand un éclat d'obus lui a traversé le dos, la touchant à la mœlle épinière.

L'équipe d'urgence du Croissant-Rouge arabe syrien (SARC) s'est rendue sur le lieu de l'explosion où elle a trouvé la jeune fille et l'a sauvée des décombres. Malheureusement, toute la partie inférieure de son corps à partir de la cage thoracique était paralysée.

Après s'être remise de ses blessures superficielles, Leen a commencé à faire de la kinésithérapie pour améliorer sa mobilité nouvellement limitée. Au début, elle avait peur et ne collaborait pas avec les thérapeutes. Puis, elle a progressivement surmonté sa peur et est devenue plus forte. Elle a appris à se servir de ses bras pour se retourner d'un côté ou de l'autre et pour s'équilibrer en position assise.

Leen et ses parents ont accepté de participer en tant que patients aux séances de formation pratique dispensées par Medair aux kinésithérapeutes. Le formateur a donné des conseils spécialisés pour aider la jeune fille à récupérer certaines de ses facultés et a élaboré un programme de kinésithérapie qui lui permettra de devenir plus autonome et de mieux utiliser ses membres supérieurs. Il a encouragé Leen et sa famille à ne pas perdre espoir et à continuer les séances de kiné et les exercices quotidiens.


Medair a remplacé le vieux fauteuil roulant de Leen qui était trop large et avait une roue cassé. Son nouveau fauteuil passe partout et fonctionne correctement.

Par un incroyable concours de circonstance, l'un des kinésithérapeutes qui participaient à la séance de formation de Medair était un membre de l'équipe d'urgence du SARC qui avait sauvé Leen des décombres. Il ne l'avait pas revue depuis ce jour et il ne savait pas ce qui lui était arrivé.

Il était très heureux de la revoir et est devenu un important protagoniste de sa rééducation. Il s'investit personnellement pour l'aider à retrouver de la force et de la mobilité, surveille ses progrès et la soutient dans sa rééducation.

Grâce à votre soutien, Medair Syrie aide des milliers de personnes comme Leen qui ont été affectées par la crise. Votre don mensuel permet de vrais changements. Merci de donner aujourd'hui si vous pouvez.

La Syrie connaît une nette augmentation du nombre de personnes en situation de handicap permanent à cause de la crise. Medair Syrie vient en aide à ces personnes en fournissant une assistance répondant directement à leurs besoins non satisfaits et en rendant les cliniques de soins et les services plus accessibles.

Si les personnes en situation de handicap reçoivent un traitement et un soutien appropriés dans les trois mois qui suivent leur accident, cela augmente considérablement leurs chances d'amélioration et de rétablissement. Dans la région rurale de Damas, Medair apporte un soutien actif à un centre de rééducation, soigne des patients comme Leen, contribue à leur rétablissement et dispense une formation aux kinésithérapeutes.

Le travail de Medair en Syrie est soutenu par l'UE – Protection civile et aide humanitaire, la Direction suisse du développement et de la coopération, le Fonds humanitaire pour la Syrie (Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies), Tear (NL), ainsi que par la générosité de nos donateurs privés.

Ce contenu a été élaboré à partir de ressources recueillies par le personnel de Medair sur le terrain et au siège. Les points de vue qui y sont exprimés n’engagent que Medair et ne reflètent en aucun cas l'opinion officielle d'autres organisations.


Nouvelles et Histoires Liées

En Savoir Plus Sur Cette Région